Le mal du dos au travail impacte les salariés statiques et actifs

Le mal de dos au travail, s’il n’est pas aussi dangereux à l’égal d’autres pathologies liées à des environnements professionnels nocifs, cause plus de 80% des arrêts de travail. En 2010, 658 847 personnes ont été victimes d'accident de travail avec arrêt maladie. 43 110 d'entre elles ont contracté une lombalgie causée par de mauvaises manutentions manuelles (sources : INRS). Les maladies professionnelles liées au mal de dos au travail sont souvent le fait d'environnement mal conçus ou de mauvaises conditions de travail . Le mal de dos au travail est généralement défini par les troubles musculo-squelettiques.

Les TMS ne sont pas nécessairement dus à des fragilités biomécaniques comme on le croit souvent, touchant la colonne vertébrale ou d’autres articulations du corps humain. Le stress en entreprise est un autre élément déclencheur peut-être plus impactant que la répétition d’un geste ou la position statique. Le mal de dos au travail n’est pas seulement l’affaire du salarié. Par son ampleur, le mal de dos appelé mal du siècle implique dirigeants de société, DRH, CHSCT et CE.

Le Centre de prévention Dos-Stress est à l'écoute des salariés souffrant du dos. Il peut  organiser, en collaboration avec les dirigeants et autres cadres de l'entreprise des formations dans le cadre du travail afin d'entreprendre la prévention des TMS.  Des actions curatives pour les salariés déjà en difficultés et des actions préventives  par petits groupes de salariés. Complétez votre information sur le mal au dos en consultant nos guides sur le mal de dos chez le sportif et le mal de dos chez les seniors !

Mal de dos au travail
Communément associé aux troubles musculo-squelettiques, le mal de dos au travail est dû à de mauvaises postures ou la répétition d'un même geste dans de mauvaises conditions

Salarié statique et salarié actif souffrent autant l'un que l'autre

Evoquer le mal de dos au travail, c’est dissocier tout d’abord deux formes de travailleurs impactés : le salarié statique et le salarié actif ! Par salarié statique, entendons celui qui reste assis une bonne partie de la journée à travailler devant un ordinateur ou une machine, en voiture ou debout derrière un comptoir par exemple, à l’inverse du salarié actif qui change constamment de position, avec parfois un outil ou des charges à porter ou à gérer (travail aux champs ou en horticulture, travaux de manutention pour exemples). L’un comme l’autre sont soumis à des contraintes et tensions qui ne valent pas mieux l’une que l’autre. Toutes sont susceptibles d' entraîner l’apparition d’un mal de dos ou des troubles musculo-squelettiques mais aussi hyperlordose, sciatique ou, plus grave encore, hernie discale.

Un corps malmené depuis les origines

Nous subissons, depuis le jour de notre naissance et en particulier le jour où nous nous sommes mis debout, la pression atmosphérique. Elle s’exerce de haut en bas et demande un travail constant au niveau de notre musculature afin de nous permettre de tenir debout. Ce sont le rôle des muscles érecteurs du rachis (spinaux) qui forment la couche musculaire profonde du dos - de la base du crâne au sacrum. Dans la station debout, ils permettent au dos de se tenir droit, ils travaillent donc en permanence tout au long de la journée et il est donc nécessaire de veiller à leur renforcement pour mieux vivre les contraintes quotidiennes.

En plus d’avoir à supporter la pression atmosphérique, nous devons supporter le poids de notre corps et gérer les efforts que le travail impose. Il va de soi que, plus le corps est léger et musclé, plus on met de son côté, toutes les chances de reculer la fatigue quotidienne et les tensions qui s’installent au cours d’une journée de travail. Toutes les sollicitations ou contraintes auxquelles votre corps est exposé peuvent entraîner l’apparition des troubles musculo-squelettiques qui peuvent surgir brutalement ou s’installer de façon progressive à l’image des cervicalgies, lombalgies ou tendinites.

Prédisposition anatomique de la région lombo-sacrée

La colonne vertébrale repose sur le plateau sacré (bassin) qui a la particularité d’être incliné selon la morphologie de chacun de 30 à 50 degrés sur l’horizontale d’où la formation des courbures qui nous permettent de nous tenir droit. Cette région lombo-sacrée est stratégique. Elle est aussi à l’origine de tous nos problèmes de mal de dos au travail. Assis ou debout, il faut donc prendre en compte la charnière lombo-sacrée qui est un carrefour important, une zone de faiblesse qu’il ne faut pas négliger. Prévenir le mal de dos au travail par les exercices gymniques Dos-Stress et en particulier veiller à bien assouplir le bas du dos .

Après avoir fait l’apprentissage des éducatifs Dos-Stress pour assouplir la charnière lombo-sacrée, et après avoir réalisé quotidiennement les exercices appris, on peut entreprendre le développement du schéma corporel. Comment espérer avoir un jour un dos efficace, suffisamment fort pour faire face à ce que vous lui demandez, sans avoir l’image correcte du bon positionnement de son dos dans l’espace ? Pour cela, il existe des éducatifs qui permettent d’intégrer l’image d’un dos droit. Car, quand le dos est droit, les muscles spinaux qui entourent la colonne vertébrale sont toniques et jouent pleinement leur rôle de soutien.

Muscler son dos mais pas avec n’importe quel exercice

Il est déconseillé de muscler un dos sur une déformation  qu’il est encore possible d’assouplir en particuliers chez les jeunes qui ont de mauvaises postures au travail. Attention ! Quand on veut muscler un dos, il ne faut pas choisir des exercices qui creusent exagérément le dos. Un bon dos sur lequel on peut compter est un compromis entre le creux et le rond en fonction de la morphologie de chacun. C’est pourquoi le choix des exercices efficaces est bien personnel. N’hésitez pas à nous contacter par mail ou téléphone pour répondre à vos interrogations et ainsi vous donner des conseils à ce sujet.

Comprendre quels sont les muscles les plus sollicités dans votre vie professionnelle

Si vous fatiguez des épaules, c’est que les deltoïdes - qui sont les gardiens de l’épaule - sont en cause. Il y a lieu, alors, de les renforcer ainsi que les trapèzes et les muscles du cou. Les épicondylites ! Pensez au renforcement des muscles de l’avant-bras (long supinateur) comme ceux du poignet.

Il vaut mieux prévenir que guérir le mal de dos au travail. C’est en travaillant régulièrement, sur des exercices ciblés et qui vous conviennent, que vous obtiendrez les meilleurs résultats. L’idéal est de mettre en évidence faiblesses musculaires et groupes musculaires à renforcer posant problèmes dans l’exercice de votre métier et ensuite de les travailler en respectant les notions fondamentales de dosage et de progression.

Des exercices spécifiques à chaque mal de dos

Un mal au dos est différent d’un autre ! Il faut établir un programme personnalisé avec renforcement des muscles qui sont le plus souvent sollicités. Cela demande un travail personnel quotidien d’une ou deux fois 10 minutes par jour. Ces exercices, au nombre de 3 ou 4, doivent être ciblés et efficaces. Ils sont considérés comme des fondamentaux et leurs répétitions doivent vous apporter beaucoup de satisfactions en ce qui concerne vos douleurs et votre posture. Une meilleure posture = meilleur soutien, donc recul de la fatigue, et atténuation des douleurs du mal de dos au travail !

Deux formes d’aides Dos-Stress au salarié

A titre individuel, vous pouvez adhérer à la méthode du Centre de prévention Dos-Stress qui est complète et ludique. Elle reprend les principes expliqués ci-dessus et tout est mis en œuvre, avec un matériel adapté, pour protéger votre dos, colonne cervicale et lombaire en particulier. Elle est le complément idéal à votre pratique sportive ou constituer votre activité physique principale en y adjoignant marche, course sans excès ou natation si vous êtes bon nageur.

La méthode Dos-Stress est pilotée par Bernard Lemée : ancien enseignant d’EPS et Kinésithérapeute. La méthode du Centre de prévention Dos-Stress est le fruit d’une expérience de terrain pendant de nombreuses années. Si vous habitez près d’Angers, le plus efficace est de venir apprendre les exercices de base au Centre de prévention Dos-Stress. La méthode Dos-Stress peut être déclinée en entreprise et collectivement dans un but de prévention des TMS et du mal de dos en général. Dans ce cas, les moyens mis en œuvre sont en adéquation avec les besoins de l’entreprise. Étudions ensemble votre projet !

Le mal de dos au travail est sans aucun doute le mal du siècle. Nombreux sont les salariés qui en souffrent et cela quel que soit leur secteur d'activité. La méthode Bernard Lemée vous aidera à diagnostiquer les mauvais gestes ou mauvaises postures à l'origine de vos maux. A la suite de cette prise de conscience, des séances de musculation vous seront préconisées afin de fortifier les membres les plus sollicités dans votre travail au quotidien.

Pour toute information complémentaire ou pour prendre rendez-vous, contactez-nous