Manifestations de la cyphose dorsale et comment la traiter

La cyphose dorsale, quel traitement contre cette pathologie du dos ? La cyphose dorsale est une déformation en forme de voussure de la colonne vertébrale qui se traduit par une angulation à convexité postérieure (autrement dit une bosse). Habituellement, la cyphose touche préférentiellement la colonne dorsale. Normalement, il existe à ce niveau une convexité physiologique (normale) qui a tendance à devenir excessive dans la cyphose. Ceci entraîne une déformation de l’ensemble du corps donnant au patient la silhouette d’un individu ayant le cou projeté en avant. On parlera aussi de dos voûté pour cette forme de mal de dos chez les seniors. Il existe plusieurs variétés de cyphose mais généralement, ce mal de dos est une incidence d’une vie professionnelle ayant maltraité la colonne vertébrale.

Cyphose dorsale

La cyphose dorsale peut être parfaitement soulagée par la méthode Dos-Stress

Les formes de cyphose dorsale à tous les âges

  • - La cyphose des enfants et des adolescents, qui est parfois le résultat d’une mauvaise position, est le plus souvent secondaire à un problème de croissance des vertèbres dorsales comme dans la maladie de Scheuermann : une hypercyphose progressive au niveau de la colonne vertébrale thoracique liée à la croissance.
  • - La cyphose dorsale des adultes jeunes est généralement due à une inflammation de la colonne vertébrale appelée la spondylarthrite ankylosante qui s’accompagne de douleurs, de raideur, de fièvre parfois, de fatigue, de troubles intestinaux, etc…
  • - Les cyphoses dorsales des personnes âgées entrent dans le cadre des cyphoses acquises qui résultent d’une modification du tissu osseux lui-même, entraînant une ostéoporose (fragilisation et tassement des vertèbres), une discopathie dégénérative (vieillissement des disques situés entre les vertèbres usure et déformation des corps vertébraux).

Conséquences de la cyphose dorsale

La cyphose dorsale peut être associée à une scoliose et donner une cyphoscoliose thoracique. La cyphose dorsale est susceptible d’entraîner des troubles respiratoires, mais moins que la cyphoscoliose. Les troubles respiratoires sont dus à l’enraidissement de la colonne vertébrale qui restreint l’amplitude de la cage thoracique. La cyphose dorsale provoque des douleurs et des tensions au niveau du cou, des épaules et de la charnière lombo-sacrée.

Elle est souvent consécutive à une accentuation de la courbure lombaire (hyperlordose lombaire) qui favorise naturellement l’accentuation de la courbure cervicale (hyperlordose cervicales). L’accentuation de ces courbures est un facteur favorisant les pincements et les compressions au niveau des nerfs rachidiens d’où des douleurs ressenties au niveau dorsal mais aussi, et surtout, aux points de courbures à savoir, les charnières lombo-sacrée et occipito-cervicales (base du crane).

La cyphose dorsale au fil du temps.

Lorsque l’on prend de l’âge, certains mouvements comme des charges à lever, des travaux de jardinage, du ménage, deviennent difficiles à réaliser ou entraînent une fatigue prématurée. Ils peuvent être à l’origine de problèmes musculaires (contractures, élongations, déchirures). En fonction du métier que vous avez exercé tout au long de votre activité professionnelle, votre dos a été soumis à de nombreuses contraintes et pressions tout en supportant le poids de votre corps, d’où l’intérêt d’avoir une bonne musculature entretenue pour qu’elle remplisse efficacement son rôle de soutien. Commencez le plus tôt possible à entreprendre une prévention gymnique efficace !

Le surpoids est fréquent en prenant de l’âge. On prend quelques kilos par manque d’activité ou prédisposition génétique. Ce surpoids lié à une fragilité osseuse donne naturellement des douleurs et contribue à favoriser l’apparition de l’arthrose vertébrale. Les mauvaises postures au quotidien, en particulier le développement de l’informatique et d’une mauvaise position statique devant un écran, contribuent à l’accroissement des douleurs vertébrales. Elles ne peuvent être que néfastes et il faut les combattre.

Comment traiter l’aggravation de la cyphose ?

Pour cela, il ne suffit pas de se dire "Tiens-toi droit !" Il faut, pour améliorer sa posture, s’en donner les moyens.

  • - Prendre conscience de sa posture. savoir quand le dos est droit avec des muscles qui soutiennent les vertèbres efficacement.
  • - Travailler quotidiennement des éducatifs qui développent le schéma corporel (image d’un dos droit dans l’espace).
  • - Renforcer les muscles profonds du dos et les abdominaux.
  • - Faire des étirements des ischio-jambiers s’il y a lieu car avec la cyphose dorsale on observe une hyperlordose lombaire, avec  par compensation, la rétraction des muscles postérieurs des cuisses (ischio-jambiers).
  • - Conserver un verrouillage des genoux par un travail en contraction statique du quadriceps.

La méthode du Centre de prévention Dos-Stress prend en compte tous ces éléments. Elle est très structurée et permet une progression avec ses 3 modules de niveaux différents. Elle s’adresse à tous les publics, des plus fragiles comme les personnes âgées, aux plus performants tels que les sportifs aguerris.

Plus d'informations sur la cyphose dorsale !

Pour toute information complémentaire ou pour prendre rendez-vous, contactez-nous